La chronique d’Aurélie //66// Débuter en couture avec une cape

Bonjour,

Il y a quelques années lors de mes premiers pas en couture, j’ai commencé par me lancer dans des robes toutes simples (rappelez vous de mes modèles d’hiver et ceux d’été!). Une fois la confiance prise dans ma machine à coudre, j’ai voulu tenter quelque chose d’un peu différent: une cape!

J’ai trouvé grâce à ma Wonder woman un patron tout simple qui était en réalité une cape de déguisement Burda (par contre impossible de retrouver le modèle, sorry!). C’était parfait pour commencer car elle n’avait ni doublure, ni col compliqué. Pour le tissu, j’en ai choisi un bicolore (camel d’un côté et blanc de l’autre, ça compense l’absence de doublure)au Marché Saint Pierre et j’ai caché les ourlets à l’intérieur avec un biais léopard de la Droguerie. Comme tout se joue dans les détails, j’ai effectué une surpiqûre autour des coutures.

Et voilà, c’est parfait pour commencer car il y a un petit peu de technique tout en restant très abordable!

capee cape cape (4) cape (3) cape (2)

Pour les plus aguerris, vous pouvez aussi jeter un œil sur la jolie cape de Laura.

Bon mercredi !

Couturièreument vôtre.

Aurélie

La chronique d’Aurélie //16// Ma (petite) veste en laine

Bonjour,

Aujourd’hui encore je vais vous parler de matière chaude et douillette puisque je me suis fait une petite veste en laine.

J’en profite pour faire une parenthèse et remarquer l’usage de ce fameux adjectif qualificatif « petit » dès qu’on parle de veste branchée. J’ai l’impression que l’on ne peut pas s’empêcher de l’utiliser (moi la première) depuis la fameuse petite veste noire de chez Chanel, comme si une veste ne pouvait pas être autre chose pour être à la mode… Si elle n’est pas « petite », elle n’est alors pas tendance? La condition de sa branchitude tiendrait-elle dans le simple fait de la qualifier de petite? Le langage de la mode dans toute sa splendeur et son paradoxe pourrait même appeler « petite » une veste qui ne l’est pas! D’ailleurs vous avez remarqué que c’est pareil pour la petite robe noire… En même temps je comprends ces utilisations frénétiques car je me dis que tout ce qui est petit est mignon, c’est bien connu! Du coup personne ne résiste à ce fameux adjectif qualificatif qui change tout et vous transforme une banale veste presque Has Been en super méga canon PETITE veste!

Bref, je m’emballe. Revenons à nos moutons.

Pour confectionner ma petite veste en laine, j’ai utilisé comme Laura (rappelez vous ici) le patron assez cintré de « Mes carnets de couture – Dressing Chic »:

mes carnets de couture Dressing chic

J’aime beaucoup les patrons proposés par ces carnets car ils sont généralement simples et faciles à réaliser. J’apprécie tout particulièrement leurs schémas assez explicites. Seul hic de ces carnets: ceux d’inspiration japonaise taillent un peu grand, voire trèès large (mais bon il suffit de reprendre une fois son patron à la taille souhaitée).

Le carnet de couture ne prévoyant pas de doublure, j’ai réalisé deux vestes: une en laine et une en lin que j’ai assemblées à la fin. Aucun moyen de fermeture était également prévu, j’ai donc opté pour un fermoir façon Hermès assez original (trouvé à la Droguerie à Lille, rue Basse) accroché avec des liens en daim cousus à la main. Ce n’est pas le fermoir le plus efficace pour se protéger du froid mais je le trouve joli alors tant pis si j’ai froid (la fille dans toute sa splendeur!).

J’ai trouvé ma laine aux coupons de Saint Pierre  à Paris l’hiver dernier. La doublure en lin vient du même coin car Laura me l’a ramené des soldes du Marché Saint Pierre à Paris (merci Laura!).

Tadamm:

veste en laine blog

(Pour les curieuses, le coussin est fait maison à partir d’un tissu de chez Atmosphère)

veste en laine blog (6)

veste en laine blog (2)

veste en laine blog (3)

veste en laine blog (4)

veste en laine blog (5)

DSC04562

Elle est assez épaisse pour la demi-saison mais ne suffit évidemment pas à elle seule pour me tenir chaud dehors en hiver… Ne passant pas sous un manteau, je vais donc devoir attendre encore un petit peu pour la porter.

Alors elle vous a plu ma petite veste en laine? Est-ce qu’elle vous aurait autant plu sans être « petite »…?

A mercredi prochain!

Aurélie

La chronique d’Aurélie //2// Collier noeud DIY

Bonjour,

Aujourd’hui, je vais vous parler bijoux! ça fait un petit moment que j’ai envie d’un collier nœud pour agrémenter mes tenues basiques. Et MIRACLE j’ai trouvé un tuto très facile sur le blog de Chic maker (merci quiii?):

tumblr_inline_mltag71oPl1qz4rgp

Source: http://blogfr.chicmaker.com/post/48851212758/tuto-diy-comment-creer-vous-meme-votre-bracelet-marin

Après un petit tour rapide à la droguerie du marché St Pierre à Paris, je me suis lancée:

c 001 collier 008 collier 006 collier 001

J’ai décidé de rester sobre et de ne pas mélanger les couleurs pour débuter, je voulais aussi pouvoir les porter facilement. Ceci dit je n’ai pas dit mon dernier mot car j’ai envie d’essayer un bi-colore, un « collier bigoût » en quelques sortes (pourquoi pas black and white!)! Et oui quand je commence j’ai du mal à m’arrêter!

Petits conseils: Faites attention les quantités indiquées sur le blog de Chic maker sont adaptées pour un bracelet. Donc pour un collier prévoyez plutôt 1m50 x 2. Pensez également à scotcher le cordon avant de le couper comme ça en coupant au milieu du bout de scotch, votre cordon ne partira pas en lambeaux. Sinon, pour les lilloises, vous trouverez tout le matériel nécessaire également à la Droguerie (rue basse à Lille).

Prochaine envie (dans le même genre) le collier BIG nœud :

20120712-152008irm-design-collier-ito_0

Sources:

http://www.irmdesign.fr/colliers/#http://www.irmdesign.fr/wp-content/gallery/colliers_1/irm-design-collier-ito-corail-fluo.jpg

http://monpseudoblog.wordpress.com/2012/07/12/noeud-de-marin/

 

Petite mise à jour :

Si vous avez envie d’un autre style de nœud, n’hésitez pas à jeter un  œil au tuto de ma chronique 8!

 

Bon mercredi plein de créativité, de couture, de DIY…

Aurélie

Des tissus pour l’Automne – Hiver

J’ai eu le temps de faire un petit saut au marché St Pierre et de dénicher quelques tissus pour de futurs projets. Le froid est de retour alors j’ai misé sur de la laine simple pour une jupe et/ou une veste.

Vous avez d’autres idées de créations ???

Je sens que le week end va être très couture !

DIY – Une pochette Jigé façon Hermès

Hermès a mis à disposition sur son site un « patron » de sa pochette Jigé. Initialement prévue en papier, j’ai décidé de la réaliser en cuir ce qui me donne l’occasion d’apprendre à coudre du cuir (certes en y réflechissant j’aurais peut être du commencer avec du simili cuir)

Direction le Marché St. Pierre à la recherche de cuir et de fournitures (aiguille spéciale cuir et du fil un peu plus résistant) J’ai trouvé mon bonheur aux coupons St. Pierre et j’ai pris une peau souple et teintée en corail (pile dans la tendance flashy)

Première étape : Découpage du patron

J’ai légèrement modifié le patron original car les pièces de cuir (la bride et le « H ») étaient trop petites pour être cousues. J’ai donc rajouté 5 mm de chaque côté pour faciliter la couture.

Deuxième étape : Découpage du cuir

C’est une étape délicate et minutieuse ! J’ai commencé par coller (avec une colle papier qui sera facilement décollable avant la couture) le patron sur l’envers du cuir pour faciliter le découpage. Une fois chaque pièce positionnée il ne reste plus qu’à découper soit aux ciseaux ou avec un cutter.

Troisième étape : Assemblage du cuir (et là, c’est la cata !)

Lorsque j’ai acheté la peau je l’ai choisi assez fine mais c’était sans penser que cela serait plus difficile à coudre et que la pochette aurait moins de tenue. J’ai donc fait une doublure en micro fibre pour ajouter de l’épaisseur à la pochette et sur la bride et le « H » j’ai ajouté du thermocollant pour les renforcer.

J’ai commencé par coudre la bride et le « H » à la pochette pour que les coutures soient cachées par la doublure. Ensuite j’ai continué par coudre tout l’extérieur du sac (le cuir) et j’ai fini par y ajouter la doublure à l’intérieur en cousant bord à bord.

Au final, le résultat rend bien sauf les petits défauts de couture que j’ai fait quand j’ai commencé la pochette ! De plus, le patron est plutôt simple et donc à la portée de  toutes si vous voulez vous lancez dans la couture du cuir.