La chronique d’Aurélie //159// Petite Jupe portefeuille

Hello,

Après la jupe Pippa du mois dernier, un nouveau modèle a vu le jour dans ma garde robe faite maison : la Jupe Gaëlle du numéro de novembre-décembre 2016 de La Maison Victor. Un modèle portefeuille facile à coudre. Les seules difficultés sont les pinces mais en reportant bien les repères avec précision cette étape reste facile à réaliser. Pour le reste, l’avantage de ce genre de jupe est qu’il n’y a pas de zip à coudre, seulement des pressions. EASY !

Lire la suite … La chronique d’Aurélie //159// Petite Jupe portefeuille

La chronique d’Aurélie //158// Black Ondine

Hello,

Qui dit nouvelle année, dit nouvelle robe et nouveau patron. C’est en effet la première fois que je couds le patron Ondine de la dernière collection proposée par La République du Chiffon. Cette robe m’a fait craquer lors du marché au Tissus de Roubaix en novembre 2016 (ce marché a lieu deux fois par an à la Manufacture des Flandres). La créatrice, Géraldine De Beauvais, m’a gentiment conseillée de choisir un tissu pas trop épais tout en me précisant que ce modèle taillait plutôt large. J’ai vraiment apprécié son honnêteté, sa gentillesse et sa bienveillance vis à vis d’une couturière amatrice comme moi.

Lire la suite … La chronique d’Aurélie //158// Black Ondine

La chronique d’Aurélie //110// Green Chloé

Hello,

Encore une veste Chloé de La Maison Victor ! Et oui je sur-kiffe ce patron que j’ai déjà cousu maintes et maintes fois (en noir, en bleu marine et dans un tissu malhia Kent) !!! Il va avec tous les styles de tissus, même les plus bariolés. Il calme un imprimé trop chargé et apaise une couleur un peu flashy. Ses déclinaisons sont infinies courtes ou longues, avec ou sans doublure, manches trois quart ou manches longues.

Cette nouvelle interprétation a été l’occasion de coudre pour la première fois une doublure. Je ne sais pas pourquoi mais pour les précédentes je ne m’étais pas embêtée avec ce détail. Cette fois ci j’avais envie d’une version vraiment chaude pour l’hiver. La doublure était donc indispensable ! Au-delà de ça, j’ai aussi rallongé les manches et remplacer la fermeture à pressions par une boutonnière. J’en ai d’ailleurs profité pour me réconcilier avec ma machine à coudre sur ce point.

Concernant le tissu, il s’agit d’une laine tweed de chez Hallynck à Roubaix. C’est un magasin historique de vente de tissus dans le nord. La boutique à un charme fou avec sa devanture en bois et ses nombreux tissus qui débordent de partout à l’intérieur. Ils ont un choix incroyable de matières et de couleurs à des prix plutôt raisonnables. J’ai donc contenu à mort mon envie de tout acheter pour finalement jeter mon dévolu sur cette laine anglaise verte d’une qualité folle quasi-infroissable et super chaude !

Chloé verte (1)

Chloé verte (2)

Chloé verte (4)

Chloé verte (5)

chloé verte

chloé verte (6)

Et maintenant, j’ai envie d’une nouvelle Chloé super courte un peu comme la Bernadette de la république du chiffon… Affaire à suivre !

Allez bon mercredi !

Couturièrement vôtre,

Aurélie

La chronique d’Aurélie //27// Ma veste rose, Jackie Kennedy et mon chat

Bonjour,

Non non je ne suis pas devenue complètement folle, contrairement à l’impression que donne mon titre! Je vais bien vous parler de rose, de Jackie Kennedy et de mon chat! Il m’est parfois bien difficile de trouver des titres, celui là m’est venu comme ça, comme une envie subite de tomber dans le farfelu, dans le déglingué, dans la folie, la surprise quoi (on dirait d’ailleurs un titre de film français raté)! Bref!

Passons aux choses sérieuses… le rose étant très tendance cette année, je me suis lancée dans une veste trois quart avec une coupe classique. J’ai eu du mal à trouver le patron que je voulais… J’ai fini par me rabattre sur le manteau N°104 du magazine Burda Style d’avril 2014.

Comme d’habitude ayant une idée bien précise en tête, j’ai effectué ma petit tambouille sur le patron :

  • en raccourcissant la longueur du manteau à 80cm
  • en supprimant les poches
  • en supprimant la fente dans le dos de la veste
  • en supprimant les coutures qui cintrent la veste pour effectuer une coupe droite.

 

Pour le tissu, j’ai utilisé une laine très fine rose pale achetée en avril au Marché aux tissus à Roubaix (5€ le mètre). La doublure est une chute achetée chez Dassonville à 1€ ! C’est THE bon plan que j’ai découvert récemment. Beaucoup de magasins de tissus d’intérieur essayent de se débarrasser de leurs chutes en pratiquant des prix trèèès intéressants. Autant vous dire qu’à ce prix là j’ai fait une véritable razzia ! L’avantage de ces tissus c’est qu’ils ont une bonne tenue, ce qui est très bien tombé pour ma veste dont la laine rose est un peu mollassonne.

Pour la partie couture, je n’ai pas rencontré de grosses difficultés. Seul hic à la fin, la tenue de ma veste  n’était pas top. Il y avait des sortes d’ondulations qui venaient de je ne sais où… J’ai demandé l’avis de mes expertes familiales qui m’ont appris la technique dite de « la pâte mouille« . C’est une astuce assez simple qui consiste à placer un linge mouillé entre le tissu et le fer lorsque vous repassez votre pièce. Et en effet, cela donne plus de tenue et un rendu nickel! Vous connaissiez?

Dernier détail, je n’ai volontairement pas mis de fermeture à ma veste… Il fait beau, il fait chaud… et surtout la flemme! Et puis je la trouve aussi plus jolie comme ça! Fermée, elle fait plus stricte, plus « Jackie Kennedy »… dont le style est chic je vous l’accorde mais peut être un peu trop pour moi (qui suis jeune et dynamique n’est ce pas? et qui vit au XXIème siècle, et qui n’est pas première Dame)!

 

Tadammm

Veste rose (6)

Veste rose (7)

Veste rose (2)

Veste rose (3)

Veste rose (5)

Veste rose (8)

Veste rose (1)

Veste rose (4)

***

Et voici un petit bonus

Nan mais regardez dans quelles conditions je dois travailler moi! Elle me regarde presque d’un air « Tu me déranges! ».

DSC05827

 ***

Allez ça suffit j’arrête de faire la vieille fille qui coud avec son chat et se compare à Jackie Kennedy!

Happy Mercredi!

 

Aurélie

 

PS: Merci Clem pour les photos!

La chronique d’Aurélie //25// Mon étole fleurie

Hello,

En plein hiver j’ai craqué sur un tissu tout fleuri chez Papi à Roubaix. Ce magasin est une vraie caverne d’Alibaba des Tissus. Dans une sorte de fouilli organisé, on trouve de véritables merveilles à des prix vraiment très intéressants! Par contre il ne faut pas avoir une idée trop précise de ce que l’on recherche mais plutôt se laisser guider et surprendre par des tissus canons auxquels on n’aurait pas pensé! Je sais de quoi je parle car à chaque fois que j’y vais je repars toujours avec un sac plein à craquer de tout autre chose et la tête remplie de nouveaux projets couture.

Bref, j’ai littéralement craqué sur un tissu en laine dans les couleurs bleues et avec une touche de kaki (pourtant je porte très peu de bleu en général… allez comprendre!). Il restait même l’étiquette du prix initial de ce tissu de créateur revendu chez Papi pour une bouchée de pain! Et oui je l’ai acheté à 7 euros le mètre alors que l’étiquette indiquait une cinquantaine d’euros de mémoire (quand je vous dit que ça vaut le coup!).

La qualité étant vraiment superbe, je me suis décidée à faire une étole de demi-saison même si la longueur du métrage est un peu juste pour faire plusieurs tours de cou (comme d’habitude!).

C’est très simple à réaliser. Il suffit simplement de faire un ourlet de chaque côté dans la longueur en vous aidant au préalable du faire à repasser pour bien plier l’ourlet.

DSC05479

DSC05481

DSC05482

DSC05487

DSC05489

DSC05491

A Mercredi prochain!

Aurélie