La chronique d’Aurélie //86// Wedding day

Hello,

Après ma robe Georgina la semaine dernière, j’ai le grand plaisir de vous présenter une nouvelle tenue habillée presque entièrement faite maison! Et oui, cette année j’ai été témoin au mariage d’une amie et j’ai voulu mettre le paquet sans pour autant me ruiner et me retrouver avec la même robe qu’une autre… Pour cela, une seule solution : faire moi même ma tenue!

J’ai donc commencé par me faire une robe. Pour éviter de prendre trop de risques, j’ai choisi une valeur sure : la robe Emma de La Maison Victor que j’avais déjà réalisée pour le réveillon. Cette robe est vraiment géniale à la fois grâce à son dos qui fait toujours son petit effet mais aussi grâce à sa coupe parfaite ! Et cerise sur le gâteau : elle est aussi assez facile à réaliser ! Pour cette nouvelle version, j’ai choisi un tissu corail assez flashy trouvé chez Les coupons de Saint Pierre à Lille.

Une fois ma robe cousue, je n’avais pas de pochette pour aller avec… J’en ai donc fait une dans un lin beige avec des petits fils dorés. Le tissu vient de l’entrepôt  aux tissus à Bondues.

Bon, on dit aussi « Jamais deux sans trois »! Donc j’ai aussi fait mes boucles d’oreilles dans les mêmes tons que ma robe. J’ai trouvé tout le matériel nécessaire à la droguerie à Lille.

Et voilà ce que donne le tout :

wedding (6)

wedding (1)

wedding (3)

wedding (4)

wedding (5)

wedding (2)

Et pour finir, j’ai gardé précieusement mes chutes de tissu afin d’être assorti à mon mari! Pour le nœud papillon, je suis allée chez le Colonnel Moutarde. Et oui je ne me sentais pas le talent de le faire moi même et je sais que leurs nœuds sont vraiment top! Par contre, j’ai fait la petite pochette assortie!

wedding julien

Wedding

Merci mon chéri pour les photos ! 

Concernant le reste de ma tenue, la veste bomber et les chaussures viennent de chez Promod.

J’espère que ce petit look de Wedding Day vous aura plu! Allez je suis trop sympa, je vous explique bientôt avec un petit DIY comment j’ai fait ma pochette!

Beau mercredi!

Couturièreument vôtre,

Aurélie