La chronique d’Aurélie //151// Ma première robe post-grossesse

Hello,

Depuis ma grossesse, je redécouvre petit à petit la possibilité de porter des vêtements « normaux » sans penser à ce que mon ventre soit camouflé et depuis peu sans penser à une ouverture pour l’allaitement. C’est donc avec plaisir que je renoue avec mon dressing et surtout avec des projets couture ! Le dernier numéro du magazine La Maison Victor (septembre/octobre 2016) m’a alors donnée envie de me coudre ma première robe post-grossesse : la robe Raven. Un modèle tout simple fluide, ample, pas trop court et avec des manches… parfait pour ma toute nouvelle vie de jeune maman !

Lire la suite … La chronique d’Aurélie //151// Ma première robe post-grossesse

La chronique d’Aurélie //143// Robe Ingrid et gros bidon

Hello,

Après m’être cousue une robe longue pour ma grossesse, un nouveau modèle a vu le jour dans mon dressing. Il s’agit d’une adaptation de la tunique Ingrid du livre « Vestiaire scandinave » d’Annabel Benilan, déjà cousue l’été dernier. Ses petits plis creux sous les bras permettent une adaptation tout en douceur à l’évolution de mon petit euh plutôt gros bidon du dernier mois de grossesse. Je l’ai allongée suffisamment pour qu’elle reste à une longueur raisonnable malgré mon ventre qu’il la fait remonter. Comme quoi, il n’y a pas toujours besoin de patron « spécial femme enceinte », avec un peu d’imagination il est tout à fait possible d’utiliser des modèles « normaux ». Le tout est de choisir le bon tissu bien fluide (ici, c’est un coupon au poids de chez Toto) et d’augmenter les marges de couture là où c’est nécessaire. Et puis c’est tout !

Lire la suite … La chronique d’Aurélie //143// Robe Ingrid et gros bidon

La chronique d’Aurélie //140// L’été en robe Sasha

Hello,

Quel bonheur de vous présenter aujourd’hui un patron créé par mon amie Laura : la robe Sasha ! Si c’est avec grand regret que je n’avais pas pu tester son premier patron spécial débutant (la robe Aurélia) à cause de ma petite « excroissance abdominale », cette fois ci j’ai bien décidé de me rattraper ! En effet, la coupe évasée de cette robe me permet de camoufler sans soucis mon ventre de fin de grossesse grâce à un tissu fluide et léger. Je me suis donc jetée à cœur joie dans ce nouveau projet couture !

Les points forts de ce deuxième patron sont nombreux (en toute objectivité bien sur!!). Il est tout d’abord très bien adapté aux débutantes en couture. La seule difficulté est la pose de l’élastique mais, grâce aux schémas et aux explications, ça va vraiment tout seul. Il suffit de vous laisser guider et de ne pas aller trop vite. Ensuite, la coupe large rend la robe vraiment très agréable à porter. Elle sera parfaite pour buller sur la plage ou dans son jardin cet été. Enfin, le col peut se porter à la fois un peu remonté pour couvrir les épaules ou plus décolleté. Pour ma part, je le porte des deux façons selon mes envies.

Patron Sasha

robe sasha (1)

robe sasha (2)

robe sasha (4)

robe sasha (5)

robe sasha (6)

robe sasha

Tissu : coupon au poids acheté chez Toto

Maintenant, je n’ai plus qu’à vous souhaiter un bel été en robe Sasha !

Patron Sasha

Couturièreument vôtre,

Aurélie

 

La chronique d’Aurélie //137// Toutes en Corail

Bonjour,

Comme je vous l’annonçais la semaine dernière, après avoir cousu ma robe de témoin pour le mariage de mon amie, j’ai eu le plaisir d’également confectionner celles des autres témoins ! Par sécurité, je leur ai demandé de faire leur choix dans ma petite bibliothèque de  couturière afin d’éviter le risque du patron inconnu. Après quelques recherches rapides, elles ont toutes trouvé leur bonheur parmi les modèles de la Maison Victor, ouf! Je me suis mise à l’œuvre rapidement quelques mois avant le jour J, sans stress de dernière minute ! Le plus gros avantage est qu’on a pu porter la même nuance de corail grâce au joli coton déniché chez les coupons de Saint Pierre à Lille. Sinon, je ne vous raconte pas la galère pour se synchroniser et trouver des robes avec une couleur à peu près similaire… Parce que OUI il y a plusieurs interprétations du corail : plutôt rose, plutôt orange, plutôt saumon… Bref, on s’est épargné ce casse tête en choisissant toutes le même tissu !

Voici un petit aperçu du rendu final de nos trois robes !

robes témoins

robes témoins

Pour plus de détails, voici les patrons qui ont été choisis par les filles :

La Robe June, une valeur sûre

(déjà cousue pour moi ici, ou encore ici et )

claire (2)

claire (1)

claire (3)

Le Top Viva et la jupe Pippa du numéro Hiver 2014 (malheureusement plus disponible sur internet) :

(jupe Pippa déjà cousue pour moi ici et )

helene (3)

helene (2)

helene (1)

Finalement, c’était pas mal de boulot mais ça valait vraiment le coup car le charme du modèle unique et du « fait main » procure toujours son petit effet. Et puis, la récompense ultime pour moi, c’est le sourire de la mariée approuvant nos jolies robes. Que du bonheur !

Beau mercredi !

Couturièreument vôtre,

Aurélie

 

La chronique d’Aurélie //136// Robe Lolita revisitée pour ma grossesse

Bonjour,

C’est avec beaucoup de joie et d’excitation que je partage aujourd’hui avec vous un projet couture qui est au cœur de mes pensées depuis plusieurs mois… Cette année j’ai du, une nouvelle fois, me faire une robe de cérémonie pour un mariage où j’étais témoin ! Le petit défi supplémentaire à relever : coudre une robe qui aille avec mon ventre de 7ème mois de grossesse.

Le choix du patron était donc crucial et mûrement réfléchi. Je voulais une robe à la fois féminine, chic et confortable avec de jolis détails. Un modèle me faisait bien envie mais il n’était pas prévu pour une morphologie de femme enceinte : la robe Lolita de la marque Wear Lemonade créée par la blogeuse Lisa Gachet (blog: Make my lemonade). L’ayant déjà cousue une première fois, j’avais vraiment envie de réitérer l’expérience. Au fur et à mesure de mes recherches, ne trouvant pas mon bonheur ailleurs (c’est à dire dans les patrons spécial grossesse),  j’ai tenté le tout pour le tout en demandant directement à l’équipe de Wear Lemonade si leur patron pouvait être adapté à ma morphologie un peu particulière. A ma grande surprise,  j’ai eu une réponse de Laure qui m’a vraiment aidée à faire mon choix en trouvant des modifications assez simples à réaliser. Elle m’a même envoyée des schémas pour mieux visualiser mon projet. J’ai trouvé ça hyper sympa et franchement sans cela je n’aurais pas osé sauter le pas. Cela m’a vraiment donnée confiance et a renforcé mon choix de réaliser cette robe. Un immense merci Laure !

Grâce à ses précieux conseils, les modifications opérées ont consisté à remonter la taille sous la poitrine et à coudre la robe deux tailles au dessus. Laure m’avait aussi  indiquée de mettre le zip dans le dos, cependant  je n’en ai pas eu besoin car j’arrivais à enfiler la robe directement sans zip. Je lui avais également demandé si je pouvais mettre un élastique avec des fronces à la taille mais elle me l’a vivement déconseillé pour des raisons esthétiques. J’ai donc finalement opté pour des petits plis creux permettant à mon ventre d’être bien à son aise.

Petite touche finale : j’ai ajouté une dentelle rose poudré sur l’encolure en plus des nœuds afin de bien mettre en avant mes épaules. Et voilà, le résultat !

lolita (1)

lolita (2)

lolita (3)

lolita (4)

lolita

lolita (5)

Tissus : Coupons de Saint Pierre à Lille

La semaine prochaine je vous montre les robes des autres témoins que j’ai aussi réalisées !

Bonne journée !

Couturièreument vôtre,

Aurélie