La chronique d’Aurélie //72// Vanessa presque au top

Bonjour,

Je vous avais prévenu la robe Vanessa de la République du Chiffon connaitrait par ici un deuxième essai. Et bien c’est chose faite! Après une version robe mixant le tartan et la dentelle, j’ai opté pour un top plus sobre en plumetis noirs avec une petite touche de doré.

Souvent quand on recommence un patron déjà réalisé, on est sur un terrain conquis, n’est ce pas? Tout ce passe merveilleusement bien puisque les étapes sont déjà assimilées… A mon grand désespoir ce ne fut pas vraiment le cas… Enfin, seulement en partie puisqu’une étape m’a particulièrement ennuyée (pour dire ça correctement): l’assemblage des parties en V.

J’ai ENCORE plus mais alors beaucoup plus galéré que la première fois… Et le pire c’est que je ne comprends pas pourquoi!? J’ai tout bien fait comme indiqué sur les explications de Géraldine mais impossible d’avoir un résultat correct. Le tissu gondolait à mort et la pointe n’était pas du tout une pointe ni devant ni dans le dos! Au bout de plusieurs essais à peine de mieux en mieux, il fallait voir la réalité en face…. je n’arriverai pas à atteindre la perfection! J’ai donc laissé tomber (oui je sais c’est très mal!) et me suis contentée du résultat en essayant de camoufler au max les dégâts.  Pour cela, j’ai ajouté un ruban doré le long de l’encolure qui permet de donner un semblant de pointe à mes deux cols et qui surtout apporte une meilleure tenue à l’ensemble. Bon et puis une petite touche dorée c’est moins triste que tout noir, non?

Après cette longue galère, j’avoue avoir beaucouuup hésité à le partager avec vous sur le blog mais ma petite sœur qui adore ce top m’a convaincue du résultat… Et puis je trouve finalement tout aussi important de partager les réussites ET les galères car cela prouve que la couture ce n’est pas que le monde des bisounours où tout est joli et parfaitement réussi!

vanessa top (1)

vanessa top (2)

vanessa top (3)

vanessa top

Photos: By Anaïs (Merciiii!)

Tissus (plumetis noir et viscose uni): Toto

Ruban doré: La droguerie

Allez, rassurez moi et dites moi que vous aussi vous avez galéré…..? Sinon quel est votre secret???

Beau mercredi quand même!

Couturièreument vôtre,

Aurélie

La chronique d’Aurélie //70// Kimono Jazmin

Bonjour,

Séduite par la tendance kimono, ma petite sœur me tend des perches depuis un petit moment pour que je lui en fasse un… sauf que moi je n’avais pas très envie de me lancer en freestyle, autrement dit sans patron! Je suis d’ailleurs assez bi-polaire sur ce point car quand je couds pour quelqu’un j’ai du mal à prendre des risques, à jouer la créatrice de folie… Je préfère avoir un patron bien précis auquel je me tiens à la lettre. Alors que c’est totalement l’inverse quand c’est pour moi! Dans ce cas là, j’adore improviser, jouer la GI Joe de la couture quitte à tout rater! La recherche d’inspiration, les découpes improvisées, les détails ajoutés à la dernière minute et le petit suspens du résultat final… Tout ça me rend dingue! Mais bon… pour mes proches rien à faire je déteste ça et perd tout instinct d’aventurière du dimanche!

Imaginez donc ma joie quand j’ai découvert le patron du kimono Jazmin dans le numéro de Janvier-Février 2015 de La Maison Victor! Je l’ai d’ailleurs acheté rien que pour ça sans prendre le temps de feuilleter les autres modèles. Et je ne le regrette pas! Le patron est facile à coudre et tombe parfaitement bien.

kimono (1)

kimono (3)

kimono (2)

kimono

Tissu : Viscose de chez Toto (très fluide)

Biais Tartan : la Droguerie

Le résultat final a beaucoup plu à son heureuse propriétaire! Et la couturière a maintenant bien envie de s’en faire un aussi (ça y est… je commence à me la péter grave en parlant de moi à la troisième personne!).

Allez bon mercredi!

Couturièreument vôtre.

Aurélie

La chronique d’Aurélie //66// Débuter en couture avec une cape

Bonjour,

Il y a quelques années lors de mes premiers pas en couture, j’ai commencé par me lancer dans des robes toutes simples (rappelez vous de mes modèles d’hiver et ceux d’été!). Une fois la confiance prise dans ma machine à coudre, j’ai voulu tenter quelque chose d’un peu différent: une cape!

J’ai trouvé grâce à ma Wonder woman un patron tout simple qui était en réalité une cape de déguisement Burda (par contre impossible de retrouver le modèle, sorry!). C’était parfait pour commencer car elle n’avait ni doublure, ni col compliqué. Pour le tissu, j’en ai choisi un bicolore (camel d’un côté et blanc de l’autre, ça compense l’absence de doublure)au Marché Saint Pierre et j’ai caché les ourlets à l’intérieur avec un biais léopard de la Droguerie. Comme tout se joue dans les détails, j’ai effectué une surpiqûre autour des coutures.

Et voilà, c’est parfait pour commencer car il y a un petit peu de technique tout en restant très abordable!

capee cape cape (4) cape (3) cape (2)

Pour les plus aguerris, vous pouvez aussi jeter un œil sur la jolie cape de Laura.

Bon mercredi !

Couturièreument vôtre.

Aurélie

La chronique d’Aurélie //30// Mes oiseaux DIY

Bonjour,

Pour changer un peu de la couture, je vous propose aujourd’hui un post spécial DIY bijoux. L’idée m’est venue au cours d’une promenade parisienne avec Laura lorsque je suis tombée sur ces petits oiseaux en céramique. J’ai craqué… Comme d’habitude j’en ai acheté tout de suite deux paires (une blanche et une noire) mais sans savoir quoi en faire…

bijoux 010

En fouillant dans ma boîte DIY, je me suis finalement décidée à créer des boucles d’oreilles

 

Les outils nécessaires

Pour faire des bijoux, il y a un incontournable: être bien équipée! Il vous faut une pince plate pour accrocher vos éléments ensemble  et une pince ronde pour faire des anneaux sur les tiges.

bijoux 001

Pour la partie création :

(Mis à part les Oiseaux, tout vient de La Droguerie) 

bijoux 014

En utilisant la pince plate, accrochez sur la chaîne les différentes breloques grâce à des anneaux.

A l’aide de la pince ronde, créez des anneaux aux deux extrémités des tiges permettant de tenir les oiseaux. Accrochez à l’anneau du bas la chaîne avec les breloques.

Assemblez le tout sur le fermoir de boucle d’oreilles.

Tadaaam!

DSC04999

DSC05000

*

Pour la version black, suivez les mêmes étapes…

DSC04812

DSC05003

DSC05005

Beau Mercredi!

Aurélie

La chronique d’Aurélie //26// Customiser une chemise d’homme – épisode 2

Bonjour,

Customiser une chemise d’homme, c’est mon dada du moment. Pour ce deuxième essai, j’ai laissé tomber la dentelle au profit d’un joli ruban vert qui m’a fait craquer à La Droguerie (rue Basse à Lille). Le mode d’emploi est cette fois-ci encore plus simple car la chemise étant cintrée je n’ai repris ni la largeur ni la longueur qui me convenaient déjà.

 

Voici ma « mise de départ » :

Une chemise d’homme cintrée à recycler

Du ruban

Et le matériel de couture nécessaire

DSC05738

DSC05739

DSC05740Une fois équipée, la customisation se résume en deux étapes (easy!!).

Etape 1 : Découper

J’ai commencé par enlever le col et les manches.

DSC05743

Etape 2 : Coudre

Le col rond initialement rond est finalement fait en V car après l’avoir essayé je trouvais que ça collait mieux avec le style de la chemise. J’ai donc surfilé les bords du col et cousu un ourlet à la machine après l’avoir préalablement formé au fer à repasser.

J’ai également fait un ourlet aux manches.

Pour finir, j’ai cousu à la machine le ruban sur les épaules.

DSC05749

Tadammm :

DSC05768

J’aime la porter les manches retroussées et nouée à la taille :

chemise

DSC05812

DSC05813

DSC05815

A mercredi prochain!

Aurélie