La chronique d’Aurélie //136// Robe Lolita revisitée pour ma grossesse

Bonjour,

C’est avec beaucoup de joie et d’excitation que je partage aujourd’hui avec vous un projet couture qui est au cœur de mes pensées depuis plusieurs mois… Cette année j’ai du, une nouvelle fois, me faire une robe de cérémonie pour un mariage où j’étais témoin ! Le petit défi supplémentaire à relever : coudre une robe qui aille avec mon ventre de 7ème mois de grossesse.

Le choix du patron était donc crucial et mûrement réfléchi. Je voulais une robe à la fois féminine, chic et confortable avec de jolis détails. Un modèle me faisait bien envie mais il n’était pas prévu pour une morphologie de femme enceinte : la robe Lolita de la marque Wear Lemonade créée par la blogeuse Lisa Gachet (blog: Make my lemonade). L’ayant déjà cousue une première fois, j’avais vraiment envie de réitérer l’expérience. Au fur et à mesure de mes recherches, ne trouvant pas mon bonheur ailleurs (c’est à dire dans les patrons spécial grossesse),  j’ai tenté le tout pour le tout en demandant directement à l’équipe de Wear Lemonade si leur patron pouvait être adapté à ma morphologie un peu particulière. A ma grande surprise,  j’ai eu une réponse de Laure qui m’a vraiment aidée à faire mon choix en trouvant des modifications assez simples à réaliser. Elle m’a même envoyée des schémas pour mieux visualiser mon projet. J’ai trouvé ça hyper sympa et franchement sans cela je n’aurais pas osé sauter le pas. Cela m’a vraiment donnée confiance et a renforcé mon choix de réaliser cette robe. Un immense merci Laure !

Grâce à ses précieux conseils, les modifications opérées ont consisté à remonter la taille sous la poitrine et à coudre la robe deux tailles au dessus. Laure m’avait aussi  indiquée de mettre le zip dans le dos, cependant  je n’en ai pas eu besoin car j’arrivais à enfiler la robe directement sans zip. Je lui avais également demandé si je pouvais mettre un élastique avec des fronces à la taille mais elle me l’a vivement déconseillé pour des raisons esthétiques. J’ai donc finalement opté pour des petits plis creux permettant à mon ventre d’être bien à son aise.

Petite touche finale : j’ai ajouté une dentelle rose poudré sur l’encolure en plus des nœuds afin de bien mettre en avant mes épaules. Et voilà, le résultat !

lolita (1)

lolita (2)

lolita (3)

lolita (4)

lolita

lolita (5)

Tissus : Coupons de Saint Pierre à Lille

La semaine prochaine je vous montre les robes des autres témoins que j’ai aussi réalisées !

Bonne journée !

Couturièreument vôtre,

Aurélie

 

La chronique d’Aurélie //134// Ma nuisette de grossesse

Hello,

Après m’être cousue des vêtements de jour pour ma grossesse, je passe à l’étape suivante : les vêtements de nuit. En effet, j’en ai eu un petit peu marre de porter les vieilles chemises de mon mari pour dormir… J’avais envie d’une petite nuisette à la fois féminine et confortable. Bien que je commence à être une couturière aguerrie, j’ai tout d’abord cherché mon bonheur en boutique mais en vain car mon petit ventre ne rentrait plus dans les modèles classiques. Et, dans les rayons spécial grossesse comment dire… c’était un peu trop culcul ou sportwear pour moi.

Mes recherches étant restées infructueuses, j’ai pris la sage décision de faire moi même ma nuisette de grossesse. Pour cela, j’ai utilisé un patron du livre « Intemporels pour futures mamans » d’Astrid Le Provost. Je savais que c’était une valeur sûre car j’avais déjà cousu plusieurs de ses patrons (ici et ). Concernant les modifications, j’ai simplement remplacé les brettelles à nouer par une petite broderie achetée chez Mondial Tissus.

Prise dans mon élan, j’ai même osé sacrifier un coupon en coton de chez Atelier Brunette que je gardais précieusement dans mon placard depuis l’été dernier. Et je ne le regrette pas !

nuisette (1)

nuisette (2)

nuisette (3)

nuisette (4)

nuisette (5)

nuisette (6)

Ma nuisette est parfaite pour dormir car le tissu est tout doux et sa forme suffisamment ample. Je l’aime tellement que je crois que je vais finir par la porter de jour avec un jean et un petit gilet loose.

Allez beau mercredi !

Couturièreument vôtre,

Aurélie

La chronique d’Aurélie //132// Nouvelle blouse de grossesse

Bonjour,

Au fur et à mesure de ma grossesse, je découvre petit à petit les patrons proposés par le livre « Intemporels pour futures mamans » d’Astrid Le Provost. Après avoir cousu un chemisier et un coussin, je me lance une nouvelle fois dans un petit haut avec une blouse aux emmanchures raglan et des fronces à l’encolure : tous les détails pour être à l’aise ! Elle n’est vraiment pas compliquée à élaborer et le résultat est vraiment très agréable à porter. Seul petit hic, j’aurai préféré qu’elle soit un peu plus longue pour qu’on n’aperçoive pas l’élastique de mon jean de grossesse… Sexy !

En même temps, je me plains mais je n’avais plus assez de tissu pour la rallonger. Il s’agit, en effet, des chutes de ma robe Aréli . Le peu qui me restait était beaucoup trop juste pour prendre l’initiative d’augmenter les marges de couture de l’ourlet… Je pense d’ailleurs que dorénavant je vais prendre le réflexe de toujours les augmenter car je suis souvent déçue de la longueur (à condition évidement d’avoir assez de tissu!). Quoiqu’il en soit je suis très contente de ma nouvelle petite blouse qui camoufle légèrement mes petites rondeurs.

blouse bleue (3)

blouse bleue (1)

blouse bleue (2)

blouse bleue (5)

blouse bleue (4)

 Merci Maman chérie pour les photos ET le tissu (Mondial Tissus)!

Très beau mercredi !

Couturièreument vôtre,

Aurélie

La chronique d’Aurélie //130// Pascale pour mon petit ventre

Bonjour,

Aujourd’hui, je teste un nouveau patron pour ma garde robe de grossesse : la blouse Pascale de La République du chiffon. Encore une fois, il ne s’agit pas d’un modèle conçu spécifiquement pour les femmes enceintes mais sa coupe large m’a permise de me projeter avec. J’ai simplement dû procéder à quelques petites adaptations : rallonger de quelques centimètres et choisir une taille au dessus de ma taille habituelle. J’ai craqué pour un petit détail supplémentaire en ajoutant une broderie anglaise.

La forme de cette blouse s’adapte finalement très bien à mon petit ventre de fin de deuxième trimestre grâce à un tissu très fluide acheté au poids chez Toto.

pascale (1)

pascale (2)

pascale (3)

pascale (4)

pascale

Maintenant, je n’espère qu’une seule chose : c’est de pouvoir la porter jusqu’à la fin de ma grossesse sans que mon gros ventre ne dépasse ! Et puis, une autre question cruciale me taraude aussi depuis un petit moment : est ce qu’après avoir accouché, je pourrai encore porter ces petits hauts que je me suis cousue en étant enceinte sans que ça ne fasse trop sac… ?

Allez, beau mercredi !

Couturièreument vôtre,

Aurélie

La chronique d’Aurélie //128// Ronde en Aréli

Hello,

Tout comme la semaine dernière, je vous propose une nouvelle fois un patron de La République du chiffon adapté à ma grossesse : la robe Aréli. En effet, s’il est difficile de trouver des patrons adaptés spécialement pour les femmes enceintes, il est tout à fait possible d’adapter des patrons « normaux ».

Pour cela, quelques petits conseils :

– Choisir un patron avec une coupe large ou des détails qui laissent de la place à un petit bidon (comme des fronces, des plis creux… etc).

– Choisir un tissu fluide afin d’alléger la silhouette et de dissimuler les formes et non les amplifier.

– Allonger d’une dizaine de centimètres la robe ou le top.

– Coudre le patron la taille au dessus si nécessaire (pour la poitrine par exemple).

Mes nouveaux principes de couture étant établis, je les ai sagement appliqués à ma nouvelle robe Aréli que j’ai cousue dans ma taille habituelle et simplement rallongée de 10 centimètres. Quand les beaux jours seront là, je compte la porter avec ou sans ceinture selon mes envies.

areli (5)

areli (1)

areli (4)

areli (2)

areli (3)

areli (7)

areli (6)

Le tissu très fluide convient parfaitement à la forme de cette robe. Il vient de chez Mondial tissus (Merci Mamounette!).

Pour d’autres versions de ce patron, vous pouvez regarder ma robe à carreaux, mon petit top ou encore les interprétations de Laura (ici, ici et ).

Happy mercredi !

Couturièreument vôtre,

Aurélie